1. Accueil
  2. Middle East and North Africa
  3. United Arab Emirates

Répartition du budget d’aide du premier donateur mondial

A member of the UAE (United Arab Emirates) Red Crescent distributes aid to Syrian refugees in the northern Jordanian border town of Mafraq. UAE has been active in providing aid in Jordan, but has not done the same inside Syria Heba Aly/IRIN
A member of the UAE (United Arab Emirates) Red Crescent distributes aid to Syrian refugees in the northern Jordanian border town of Mafraq (March 2012)

En 2013, les Émirats arabes unis (EAU) ont consacré plus de 5,5 milliards de dollars – 1,33 pour cent de son revenu national brut (RNB) – à l’aide publique au développement (APD). Le pays a ainsi enregistré le rapport APD/RNB le plus élevé de tous les pays du monde pour cette année-là.*

Cette semaine, le ministère de la Coopération internationale et du Développement émirien (MICAD) a présenté une ventilation détaillée des sommes allouées à l’aide étrangère en 2013. Au total, le pays a apporté son soutien à 145 pays, et notamment à l’Égypte, qui en a été le principal bénéficiaire cette année-là. Voici une analyse de certaines des principales tendances.

- Les dépenses de développement – l’aide budgétaire, les subventions à l’achat de carburant et les dépenses en matière de santé, d’éducation, d’infrastructures, d’agriculture, d’énergie et de biodiversité, etc. – représentent 94,6 pour cent de la somme totale.

- Le gouvernement égyptien a reçu 4,6 milliards de dollars, soit plus de 80 pour cent de la somme allouée à l’APD et quatre fois le montant total affecté à l’aide par les EAU en 2012 (voir le diagramme ci-dessous).

 - Les causes humanitaires – l’aide alimentaire, l’hébergement et les autres formes de secours d’urgence – ont obtenu 144,3 millions de dollars (2,45 pour cent) et 173,96 millions de dollars (2,95 pour cent) ont été alloués à des projets caritatifs, notamment à des sites religieux et à des petites organisations (voir le diagramme ci-dessous).

- Des abris et des denrées non alimentaires ont été distribués dans 10 pays – l’Irak, la Jordanie, le Kazakhstan, le Liban, le Pakistan, la Palestine, les Philippines, le Soudan, la Syrie et la Turquie – dans le cadre de 32 projets.

- Près des deux tiers de l’aide humanitaire versée par les EAU – 87,2 millions de dollars – ont été affectés aux réfugiés syriens en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie.

- En 2013, les Émirats arabes unis ont expédié 735 tonnes de dattes dans divers pays du monde.

Pour en savoir plus : Aide humanitaire – Vers une augmentation de la participation des Émirats arabes unis

Service cinq étoiles à l’émirienne pour les réfugiés

*Selon le Comité d’aide au développement (CAD), l’organe de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) responsable des questions liées à l’aide humanitaire, au développement et à la réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

lr/am-jd-gd/amz

Partager cet article

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join