1. Accueil
  2. Asie
  3. Philippines

Les secours d’urgence s’intensifient aux Philippines

Devastation in the city of Tacloban after typhoon Haiyan
Devastation in the city of Tacloban after typhoon Haiyan (Jason Gutierrez/IRIN)

L’aide humanitaire aux Philippines s’intensifie, plus d’une semaine après le passage du typhon Haiyan (Yolanda), le 8 novembre, qui a dévasté 36 provinces de l’archipel. Plus d’un demi-million d’hommes, de femmes et d’enfants sont désormais sans domicile. Ils vivent en plein air et ont désespérément besoin de nourriture, d’eau potable, d’abris et d’un système d’assainissement.

« Nous faisons des progrès, mais d’énormes difficultés restent à surmonter », a dit à IRIN Sebastian Rhodes Stampa, coordinateur humanitaire adjoint des Nations Unies, à Tacloban, l’une des zones les plus touchées. « Les besoins dans certains secteurs de la zone touchée sont absolument immenses ».

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), environ 13 millions de personnes ont été touchées par le cyclone de catégorie 5. Plus de 4 millions de personnes ont été déplacées et environ 400 000 habitants ont dû se répartir dans un millier de centres d’évacuation.

Selon un rapport publié le 20 novembre par le Conseil national de réduction et de gestion des risques (National Disaster Risk Reduction and Management Council, NDRRMC), plus de 4 900 personnes ont perdu la vie et environ 18 000 ont été blessées. Plus de 650 000 habitations ont été endommagées ou détruites.

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) estime que 4,9 millions de personnes sont exposées à un risque de malnutrition. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), plus de deux millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence.

Le gouvernement philippin a mobilisé les secours dans des conditions qui ont poussé la communauté humanitaire internationale à déclarer l’état d’urgence maximal, faisant de cette action humanitaire l’une des plus importantes de 2013. Le 12 novembre, un plan d’intervention humanitaire a été lancé dans le but de récolter 301 millions de dollars pour que les Nations Unies et ses partenaires puissent distribuer de la nourriture, des abris, de l’eau potable et des services d’assainissement et de santé pour les six prochains mois.

Le service de surveillance financière d’OCHA a déclaré le 20 novembre que le plan d’action en réponse au typhon Haiyan avait récolté 37 pour cent des fonds demandés, mais les Philippins ont urgemment besoin de plus de moyens.

ds/he-ld


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join