1. Accueil
  2. Asie
  3. Bangladesh

Les 10 cyclones les plus meurtriers

Hundreds of thousands of people were affected by Ketsana, which struck the the Philippines on 26 September 2009.  The storm inundated 80 percent of Manila on the island of Luzon, home to some 12 million people
(Courtesy ADPC and Pasig City)

Selon les experts, l’Asie, le continent le plus exposé aux catastrophes naturelles, est également le plus vulnérable face aux cyclones.



Chaque année, environ 119 millions de personnes dans le monde sont exposées à des menaces de cyclones tropicaux. Le Bangladesh et l’Inde réunissent à eux seuls 85 pour cent des victimes prévues chaque année et les cinq pays les plus à risque – la Chine, l’Inde, le Japon, les Philippines et le Bangladesh – se trouvent également en Asie.



« En raison des conditions économiques et des lacunes dans les mécanismes d’alerte précoce, l’impact des cyclones est bien plus élevé en Asie qu’aux États-Unis, qui sont également fréquemment touchés », a dit à IRIN Senaka Basnayake, spécialiste en gestion des risques climatiques en milieu urbain pour le Centre asiatique de préparation aux catastrophes (ADPC), à Bangkok.



Ces phénomènes météorologiques extrêmes, appelés cyclones dans l’Océan Indien et dans le sud-ouest de l’Océan Pacifique et typhons dans le nord-ouest de l’Océan Pacifique, apparaissent généralement de mai à novembre et sont accompagnés de pluies torrentielles et de vents de plus de 119 kilomètres/heure.



Selon la Stratégie internationale des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR), c’est l’association, dans de nombreux pays asiatiques, entre des zones côtières fortement peuplées et un faible taux de développement humain qui fait que la population de cette région est particulièrement vulnérable.



Les pires cyclones asiatiques :



2 mai 2008 - Myanmar – Le cyclone Nargis frappe le delta de l’Ayeyarwady. Il laisse 140 000 morts ou personnes disparues et détruit les infrastructures, les propriétés et les sources de revenu dans les divisions d’Ayeyarwady et de Yangon. Plus de 2,4 millions de personnes sont touchées dans l’ensemble du pays.



29 avril 1991 - Bangladesh – Le cyclone 02B frappe la côte méridionale et crée une onde de tempête de 4,6 mètres, faisant environ 143 000 morts et 10 millions de sans-abris.



5 août 1975 - Chine – Le typhon Nina tue plus de 100 000 personnes et détruit 100 kilomètres de voies ferrées, conduisant à un total de 1,2 milliard de dollars de dommages économiques.



12 novembre 1970 – Pakistan oriental/Bangladesh – Surnommé « le cyclone tropical le plus catastrophique du siècle » par l'Administration nationale des études océaniques et atmosphériques (NOAA) des États-Unis, le cyclone Bhola balaie les basses terres de la côte du Bengale. Il détruit la ville de Chittagong et des dizaines de villages et coûte la vie à plus de 500 000 personnes. Le gouvernement est critiqué pour sa gestion des opérations de secours. Le mécontentement de la population contribue à l’éclatement de la guerre civile en 1971, qui conduit à une guerre avec l’Inde et à la création du Bangladesh.



16 octobre 1942 - Inde – Un cyclone frappe le golfe du Bengale près de la frontière entre l’Inde et le Pakistan oriental et fait 40 000 victimes.



2 août 1922 - Chine – Le typhon Swatow, accompagné d’un tsunami, frappe la ville de Shantou. Environ 50 000 personnes périssent et une grande partie du delta du fleuve Han est dévastée. Des bateaux sont emportés jusqu’à 3,5 kilomètres plus au nord.



Août 1912 - Chine – Un typhon touche la côte est et fait 50 000 morts.



15 septembre 1881 - Vietnam – Dans le golfe du Tonkin, la ville de Haïphong, qui se trouve sur l’une des trajectoires les plus fréquentes des typhons en Asie du Pacifique, est dévastée et 300 000 personnes perdent la vie.



5 octobre 1864 - Inde – Un puissant cyclone frappe Calcutta, faisant 60 000 morts et détruisant une grande partie du port.



25 novembre 1839 - Inde - Un cyclone, accompagné de vagues hautes de 12 mètres, frappe Coringa. Environ 300 000 personnes trouvent la mort et 20 000 bateaux sont détruits.



Sources : OMM, NOAA, EMDAT



cm/ds/mw/gd/ail


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join