1. Accueil
  2. Afrique
  3. République démocratique du Congo

Retour des réfugiés à partir d’avril

Two refugee children on the Oubangui river which separates the Democratic Republic of Congo from the Republic of Congo. The children were looking for firewood to use in their temporary home in Dongou, in the north of Republic of Congo. More than 100,000 p
(Laudes Martial Mbon/IRIN)

Jusqu’à 120 000 réfugiés de la République démocratique du Congo (RDC) recevront une aide pour quitter le nord du pays voisin, la République du Congo, et rentrer chez eux, après plus de deux ans.

Un accord pour le rapatriement volontaire [des réfugiés] à partir d’avril a été adopté lors d’une récente rencontre entre des responsables des deux pays et l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui s’est tenue à Brazzaville, la capitale du Congo.

Une déclaration publiée après la rencontre explique que d’ici avril, le niveau de la rivière Oubangui, qui sépare les deux Congos, sera suffisamment élevé pour permettre la navigation des gros bateaux nécessaires à l’opération.

« Pour que ce retour puisse se faire, nous avons besoin que tout le monde fasse un effort, » a déclaré Germaine Bationo, représentante adjointe du HCR en RDC.

« Nous pensons ici tout particulièrement aux donateurs, qu’ils appartiennent au secteur humanitaire ou à celui du développement. Nous les invitons à nous rejoindre et à investir dans la province d’Equateur [en RDC] où des affrontements inter-communautaires dûs aux conflits concernant les ressources ont provoqué un exode massif vers la fin de 2009 de façon à garantir la durabilité du retour des réfugiés, » a t-elle ajouté.

Le début du rapatriement volontaire avait été prévu pour avril 2011, mais a été retardé pour des raisons de logistique et de sécurité.

Durant la rencontre de Brazzaville, les responsables de RDC ont indiqué que les conditions de paix et de sécurité s’étaient améliorées dans la province d’Equateur, une condition préalable qui, selon le HCR, est considérée par 80 pour cent des réfugiés comme essentielle pour accepter de regagner leur pays.

Parmi ceux qui avaient fui l’Equateur, quelque 11 000 réfugiés sont déjà revenus du Congo et de la République centrafricaine, a dit l’Agence, en ajoutant qu’environ 100 000 personnes déplacées à l’intérieur de la RDC étaient également rentrées chez elles.

lmm/am/mw-og/amz


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join