First place winner, One World Media Coronavirus Reporting Award

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Afrique de l'Est
  4. République du Congo

Les cas de poliomyélite confirmés

Child receives the polio vaccine in Senegal during the Joint Global Polio Eradication Initiative
(Shryock/UNICEF)

Au moins 94 personnes sont mortes et 201 cas de paralysie flasque aigüe ont été signalés en République du Congo, depuis le 5 novembre. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), quatre cas de poliovirus sauvage de type 1 ont été confirmés.



« C’est parce qu’au cours des 15 [dernières] années, les campagnes de vaccination n’ont pas été effectuées à cause de l’instabilité politique dans le pays. Les gens qui n’ont pas été vaccinés sont vulnérables au virus de la polio », a dit à IRIN Rod Curtis, chargé de la communication à l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite de l’OMS.



La plupart des personnes touchées ont entre 15 et 72 ans.



L’amélioration des pratiques liées à l’eau et aux installations sanitaires peut aider, mais dans une situation d’urgence comme celle-ci, l’un des moyens les plus rapides et les plus efficaces réside dans la vaccination de masse transfrontalière, à cause des mouvements de population, a dit M. Curtis.



La poliomyélite est une maladie virale grave qui touche principalement les enfants de moins de cinq ans, elle peut attaquer le système nerveux central et se caractérise par des symptômes qui vont d’une légère infection non-paralysante à une paralysie totale en quelques heures.



Au moins 1,1 million de personnes seront vaccinées dans la région de Pointe-Noire en République du Congo, épicentre de l’épidémie. A partir du 11 novembre, 600 000 autres personnes seront vaccinées en même temps dans la province voisine de Kebinga, en Angola, selon M. Curtis.



La République du Congo a enregistré son derniers cas de poliomyélite autochtone en 2000, et l’OMS suspecte le virus d’avoir atteint Pointe-Noire en traversant Kebinga, où 25 cas ont été enregistrés en 2010, a dit M. Curtis à IRIN.



Une récente campagne de vaccination contre la poliomyélite a ciblé 72 millions d’enfants dans 15 pays à travers l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, la troisième en 2010.



« Si tous les pays africains continuent à vacciner les enfants et maintiennent des systèmes de surveillance, nous serons témoins d’un déclin sérieux du virus », a dit M. Curtis.



Le Nigeria, qui demeure le seul pays d’Afrique où la poliomyélite est endémique, a réduit le nombre de cas de poliomyélite enregistrés avec une vaccination régulière, passant de 382 cas en 2009 à 10 en 2010. En 2009, l’Angola a enregistré 25 cas et la RDC 30. Selon l’OMS, ces trois pays représentent la plus grande menace pour l’éradication de la poliomyélite en Afrique.



cp/mw/sk/ail


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join