Been enjoying our Fixing Aid podcast? We'd love to hear from you!

  1. Accueil
  2. Amériques
  3. Haïti

L’Afrique tend la main

Identifying the dead
(UN Photo/Logan Abassi )

L’Afrique n’est pas en reste dans la course engagée pour apporter une assistance internationale à Haïti.



Voici une liste de contributions ayant été promises par des gouvernements africains dans le sillage du tremblement de terre du 12 janvier, selon différentes sources.



Afrique du Sud – Le gouvernement a annoncé un ensemble de mesures d’assistance en trois phases : déploiement de médecins avec une équipe de recherche et de secours menée par l’organisation à but non lucratif Rescue South Africa ; déploiement de praticiens légistes pour aider à l’identification des corps ; apport d’une aide humanitaire non spécifiée en partenariat avec des organisations non gouvernementales sud-africaines. 



Rwanda – Une aide de 100 000 dollars, selon le journal rwandais New Times.



Sénégal – Le président Abdoulaye Wade a promis d’offrir des terres aux Haïtiens souhaitant être « rapatriés », ont rapporté des agences de presse. Le porte-parole Mamadou Bamba Ndiaye a été cité disant : « Le Sénégal est prêt à leur offrir des terres – même une région entière. Tout cela dépendra de combien de [Haïtiens] viendront ».



Liberia – La radio Independent Star a rapporté que le gouvernement avait promis une aide de 50 000 dollars.



Nigeria – Le contingent de 121 policiers servant dans le cadre de la mission des Nations Unies en Haïti travaille avec les équipes de secours dans la capitale Port-au-Prince, d’après le quotidien national This Day. Le vice-président nigérian, Goodluck Jonathan, a dit dans un communiqué : « Au moment où la communauté internationale se mobilise pour aider Haïti, elle peut compter sur le Nigeria ».



oa/ed/ail


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Right now, we’re working with contributors on the ground in Ukraine and in neighbouring countries to tell the stories of people enduring and responding to a rapidly evolving humanitarian crisis.

We’re documenting the threats to humanitarian response in the country and providing a platform for those bearing the brunt of the invasion. Our goal is to bring you the truth at a time when disinformation is rampant. 

But while much of the world’s focus may be on Ukraine, we are continuing our reporting on myriad other humanitarian disasters – from Haiti to the Sahel to Afghanistan to Myanmar. We’ve been covering humanitarian crises for more than 25 years, and our journalism has always been free, accessible for all, and – most importantly – balanced. 

You can support our journalism from just $5 a month, and every contribution will go towards our mission. 

Support The New Humanitarian today.

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join