1. Accueil
  2. Afrique
  3. République démocratique du Congo

Ravalomanana problable vainqueur de l'élection présidentielle

[Comoros] Ballot box Generic
(Tomas de Mul/IRIN)

Selon les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 3 décembre, le Président sortant Marc Ravalomanana pourrait être réélu dès le premier tour du scrutin qui, de l’avis des observateurs, a été globalement libre et juste.

Bien que les résultats de tous les bureaux de votes ne soient pas encore publiés, les projections du gouvernement créditaient M. Ravalomanana de 54,80 pour cent des suffrages, ce qui lui donnerait une confortable avance et lui éviterait le deuxième tour de scrutin prévu en janvier 2007.

« Les élections se sont bien déroulées, il n’y aura pas de deuxième tour et l’opposition semble accepter le [verdict des urnes] », a indiqué M. Solofo Randrianja, professeur de science politique à l’université de Toamasina.

Selon le ministère de l’Intérieur et de la Réforme administrative (MIRA), le taux de participation a été de 61,45 percent. Avec 11,68 pour cent des voix, M. Jean Lahiniriko, ancien Président de l’Assemblée nationale, arrive en deuxième position, alors que M. Roland Ratsiraka, neveu de l’ancien président Didier Ratsiraka et maire de Toamasina, la deuxième ville du pays, n’arrive qu’en troisième position avec 10,09 pour cent des suffrages.

Ancien maire d’Antananarivo, la capitale malgache, M. Ravalomanana a réalisé un score de 70 pour cent dans cette ville. Toutefois, souligne M. Randrianja, « il perd 8 points par rapport aux élections de 2002, surtout dans les régions défavorisées », ce qui laisse penser que sa politique libérale, qui est à l’origine de la hausse du prix du riz, l’aliment de base des Malgaches, n’est pas appréciée de toute la population.

Concernant les résultats de sa politique de réduction de la pauvreté, les avis sont partagés. Selon le rapport 2006 des Nations Unies sur le développement humain, plus de 85 pour cent de la population de cette île de l’Océan indien vit avec moins de deux dollars par jour et le pays figure parmi les plus pauvres - 146ième sur 177 – de la planète, selon la Banque Mondiale.

La Haute cour constitutionnelle (HCC) malgache, qui est chargée d’examiner les recours éventuels et de valider les résultats, devrait officiellement proclamer les résultats définitifs de ce scrutin dans les vingt prochains jours.

Malgré quelques critiques, les rapports préliminaires des 14 000 observateurs nationaux et internationaux sur le processus électoral sont globalement positifs et soulignent le calme et la sérénité qui ont prévalu pendant le scrutin.

Selon Paul Berenger, ancien Premier ministre mauricien et chef de la mission des observateurs de l’Institut électoral d’Afrique du Sud (EISA), une institution spécialisée en organisation d’élections et promeut la démocratie et la bonne gouvernance, « les conditions du scrutin étaient acceptables, à défaut d’être idéales. »

La dépendance du Conseil national électoral vis-à-vis du MIRA, les nombreuses irrégularités constatées dans le fichier électoral, l’accès inéquitable des candidats aux médias publics, le manque de transparence dans le financement de la campagne et le refus des autorités d’établir un bulletin de vote unique sont généralement les principaux dysfonctionnements relevés au cours du processus électoral.

La société civile malgache et la communauté des donateurs internationaux, qui avaient demandé certaines réformes avant l’élection présidentielle, et exigent à présent du gouvernement que ces réformes soient mises en œuvre avant les législatives de 2007.

« Nous renouvelons notre appel en faveur de la réforme du code électoral et de l’instauration d’un bulletin de vote unique », a déclaré M. Bouri Sanhouidi, le Coordonnateur résident du système des Nations Unies, traduisant ainsi les préoccupations des donateurs et de la société civile qui pensent que ces réformes pourraient être mises en œuvre après l’élection présidentielle.


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join