1. Accueil
  2. Afrique
  3. West Africa
  4. Sierra Leone

Les troupes ougandaises amorcent leur retrait de l’Ituri

Chers lecteurs,
Dus à des problèmes techniques, nous n'avons pu vous faire les dépêches de la semaine à temps. Nous vous présentons nos excuses pour tout désagrément causé.




De nouveaux soldats de la paix de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC), appelée la MONUC, et des forces de sécurité provenant de Kinshasa, sont arrivés jeudi dans le district de l’Ituri, au nord-est de la RDC, en vue d’y préserver l’ordre public pendant que les troupes ougandaises amorçaient leur retrait, comme prévu.

Jeudi, le président ougandais, Yoweri Museveni, a donné l’ordre à ses forces de se retirer de ce district affligé, où des milliers de personnes ont été tuées lors de combats ayant souvent un caractère ethnique, survenus durant les quatre dernières années.

Un avion de l’ONU a atterri jeudi sur la minuscule piste de l’aéroport de Bunia, transportant vers cette ville du personnel de la MONUC et des provisions. Environ 70 policiers congolais armés de Kinshasa y sont aussi parvenus, avant de se rendre en voitures jusqu’au centre de Bunia.

Également présent à l’aéroport, le commandant des troupes ougandaises en Ituri, le brigadier Kale Kayihura, a informé les journalistes que 1500 de ses hommes quitteraient le district par avion jeudi. Il a ajouté que ses hommes stationnés à Mongbwalu, au nord-ouest de Bunia, et à Aru, près de la frontière de l’Ouganda, se rendraient jusqu’à la frontière à pied. "Nous le faisons conformément à notre propre échéancier [de retrait]", dit-il.

"Aujourd’hui, nous remettons les villes, y compris Bunia, aux forces uruguayennes [de la MONUC], mais nous conservons le contrôle des aéroports jusqu’à ce que notre retrait soit terminé", a-t-il précisé.

Le commandant des Forces de la MONUC à Kinshasa, le général Mountaga Diallo, a indiqué qu’environ 6 000 ou 7 000 soldats ougandais se trouvaient dans l’Ituri, et qu’il était impossible de les évacuer en un jour.

Le retrait ougandais fait partie de l’accord signé par les présidents Joseph Kabila, de la RDC, et Yoweri Museveni, de l’Ouganda, le 6 septembre dernier à Luanda, Angola.

La MONUC doit déployer 2500 de ses soldats de maintien de la paix dans l’Ituri avant juin. Un premier contingent de 200 soldats uruguayens est arrivé mercredi à Bunia.


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Right now, we’re working with contributors on the ground in Ukraine and in neighbouring countries to tell the stories of people enduring and responding to a rapidly evolving humanitarian crisis.

We’re documenting the threats to humanitarian response in the country and providing a platform for those bearing the brunt of the invasion. Our goal is to bring you the truth at a time when disinformation is rampant. 

But while much of the world’s focus may be on Ukraine, we are continuing our reporting on myriad other humanitarian disasters – from Haiti to the Sahel to Afghanistan to Myanmar. We’ve been covering humanitarian crises for more than 25 years, and our journalism has always been free, accessible for all, and – most importantly – balanced. 

You can support our journalism from just $5 a month, and every contribution will go towards our mission. 

Support The New Humanitarian today.

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join