1. Accueil
  2. Afrique
  3. République démocratique du Congo

Un rapport reproche à l'armée la lenteur des secours au bateau 'Le Joola'

Country Map - Senegal (Casamance)
Senegal's troubled Casamance province (IRIN)

Une commission d'enquête approfondie sur l'accident du bateau M/S 'Le Joola', qui a chaviré au large de la côte de la Gambie le 26 septembre dernier, a déclaré que la lenteur de l'armée à porter secours aux passagers a abouti au décès de la plupart des 1153 victimes.

Les organes d'information ont cité mercredi le rapport de l'enquête qui stipule que le chef d'état major de l'armée, Babacar Gueye, aurait déclaré durant l'audition qu'il aurait été inutile d'envoyer un avion militaire à la recherche des survivants neuf heures après que le bateau ait sombré.

Des piroguiers qui se trouvaient dans la zone de la catastrophe ont pu sauver 64 survivants de la mer immédiatement après que 'Le Joola' ait chaviré vers 23H00 GMT et, certains rescapés ont indiqué qu'une opération rapide de sauvetage aurait pu sauver de nombreuses vies.

L'enquête a aussi révélé que le transbordeur transportait le double de la capacité permise par le constructeur pour recevoir des passagers, et qu'il n'était pas "conforme aux règles internationales concernant le matériel de sécurité'', a rapporté la BBC. Le rapport attribue en outre l'accident au défaut de formation de l'équipage, au fait que le commandant du navire n'a pas effectué les calculs de stabilité de rigueur en quittant le port, et au mauvais fonctionnement des équipements de radio et de détresse, ont rapporté les organes d'information.

Au lendemain du naufrage, le ministre de l'Equipement et des Transports, Youssou Sakho, et le ministre des Forces Armées ont démissionné. Le président Abdoulaye Wade a également limogé le chef de la Marine nationale, Ousseynou Combo. Sa décision, si l'on en croit les agences de presse locales, est fondée sur des informations qu'il aurait reçu, faisant état de malversation au sein de la marine de guerre.

Le lundi 5 novembre (cette semaine), M. Wade a limogé le Premier Ministre, Mme Mame Madior Boye, une décision que la presse a attribué au refus de celle-ci d'admettre la responsabilité du gouvernement dans l'accident. Le président Wade a également dissout le parlement .

"Il a été mis fin à la fonction de Mame Boye en tant que premier ministre'', a annoncé la radio d'Etat qui citait un décret présidentiel. " En conséquence, les fonctions d'autres ministres ont également pris fin ", a-t-il ajouté.

M. Wade a nommé un nouveau premier ministre, Idrissa Seck, un membre de sa formation politique, le Parti démocratique sénégalais.

'Le Joola', qui n'a pas été en service pendant plus d'une année, avait été décrété apte pour la navigation au début de septembre. Le vaisseau assurait la liaison entre Zinguinchor, dans la région de la Casamance (sud du Sénégal) et Dakar, et constituait une alternative vitale à la route pour voyager de Casamance, où le banditisme et les mines terrestres rendent le transport routier bien périlleux.


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join