1. Accueil
  2. Moyen-Orient et Afrique du Nord
  3. Yémen

La faim, grande oubliée du Yémen

Outskirts of bayt al-faqih in Yemen (May 2013)
Outskirts of bayt al-faqih in Yemen (May 2013) (Juan Herrero/IRIN)

Le Yémen, pays le plus pauvre du Moyen-Orient, présente les taux de malnutrition et d’insécurité alimentaire parmi les plus élevés au monde.

« Le pays est confronté à une situation humanitaire grave, que j’appellerais une crise humanitaire, qui est souvent mal couverte par les médias », a dit à IRIN Ismail Ould Cheikh Ahmed, coordinateur humanitaire du Yémen.

DIAPORAMA : Insécurité alimentaire au Yémen

« Lorsque les gens parlent du Yémen, ils évoquent la situation politique ou peut-être les enlèvements, mais ils ne réalisent jamais qu’aujourd’hui, près de la moitié des Yéménites, soit 10 millions d’habitants, ont besoin d’une aide alimentaire. »

Si les denrées alimentaires n’ont pas déserté les étals des marchés, le niveau de pauvreté est en hausse depuis les manifestations du printemps arabe en 2011 et des millions d’habitants n’ont tout simplement pas les moyens de s’acheter à manger. Qui plus est, moins de trois pour cent du territoire est arable et la majorité de ces terres sont utilisées pour la culture du khat.

Selon les estimations du Programme alimentaire mondial (PAM), environ 22 pour cent des 24 millions d’habitants du pays sont en situation d’insécurité alimentaire grave. Et selon le plan d’intervention humanitaire de cette année, près d’un million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë.

Le PAM a mis sur pied un programme d’urgence de 249 millions de dollars, mais il lui manque 80 millions de dollars de plus pour compléter les opérations prévues en 2013.

Au Yémen, environ cinq millions de personnes reçoivent des rations alimentaires d’urgence du PAM ou des aides en espèces dans 3 600 points de distributions répartis dans tout le pays.

jj/cb-ld
 


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Hundreds of thousands of readers trust The New Humanitarian each month for quality journalism that contributes to more effective, accountable, and inclusive ways to improve the lives of people affected by crises.

Our award-winning stories inform policymakers and humanitarians, demand accountability and transparency from those meant to help people in need, and provide a platform for conversation and discussion with and among affected and marginalised people.

We’re able to continue doing this thanks to the support of our donors and readers like you who believe in the power of independent journalism. These contributions help keep our journalism free and accessible to all.

Show your support as we build the future of news media by becoming a member of The New Humanitarian. 

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join