1. Accueil
  2. Afrique
  3. West Africa
  4. Côte d’Ivoire

La fièvre jaune frappe dans le nord

Children in Odienne, northwestern Cote d'Ivoire.
(Nancy Palus/IRIN)

Des responsables de la santé ont confirmé trois cas de fièvre jaune dans la région de Denguélé, dans le nord-ouest de la Côte d’Ivoire.



« Nous avons enregistré 10 cas potentiels, dont trois ont été confirmés », a dit à IRIN, le 16 novembre, Siméon N’da, chargé de communication du ministère de la Santé. D’après lui, des travailleurs de santé ont vacciné, le week-end dernier, des habitants des villages concernés et de leurs environs. Il n’a pas précisé combien de personnes avaient été vaccinées ni dans quelles localités les vaccinations avaient eu lieu.



M. N'da a dit que l’infection virale, qui est transmise par les piqûres de moustique, n’avait fait aucun mort. Des chauffeurs de taxi locaux ont indiqué à IRIN qu’ils avaient transporté les corps de quatre adolescents depuis l’hôpital d’Odienné, la ville principale de la région, vers Tron Touba, leur village d’origine, où ils ont été enterrés au cours de la semaine du 9 novembre. Leurs familles ont dit qu’ils étaient morts d’une maladie inconnue.



Les responsables de la santé de la ville d’Odienné n’ont pas souhaité faire de commentaires.



A l’échelle mondiale, quelque 30 000 personnes meurent chaque année de la fièvre jaune, pour environ 200 000 cas, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il n’existe aucun traitement spécifique contre cette maladie, et 50 pour cent des personnes infectées qui ne peuvent pas accéder à des soins en meurent, selon l’OMS, qui indique que la vaccination est « la seule, et la plus importante, mesure de prévention ».



np/aj/il/ail


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Help make quality journalism about crises possible

The New Humanitarian is an independent, non-profit newsroom founded in 1995. We deliver quality, reliable journalism about crises and big issues impacting the world today. Our reporting on humanitarian aid has uncovered sex scandals, scams, data breaches, corruption, and much more.

 

Our readers trust us to hold power in the multi-billion-dollar aid sector accountable and to amplify the voices of those impacted by crises. We’re on the ground, reporting from the front lines, to bring you the inside story. 

 

We keep our journalism free – no paywalls – thanks to the support of donors and readers like you who believe we need more independent journalism in the world. Your contribution means we can continue delivering award-winning journalism about crises.

Become a member of The New Humanitarian today

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join