1. Accueil
  2. Afrique
  3. Afrique australe
  4. Angola

Un nouvel outil pour mesurer la résistance des populations

A Palestinian woman receives food aid from the World Food Programme in Gaza City.
(WFP)

Un nouvel outil d’analyse, destiné à mesurer la résistance des foyers exposés à des conditions de stress extrême, permettra aux organisations humanitaires de concevoir l’aide en fonction du degré de vulnérabilité des bénéficiaires.



Ce concept a été imaginé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le département d’économie agricole et d’économie des ressources de l’université de Florence, en Italie, à partir de données recueillies dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).



« Les Palestiniens vivent dans des conditions de stress incroyables depuis longtemps ; tout le monde est vulnérable, là-bas. Malgré cela, ils continuent de vivre et de travailler dans cette situation ; c’est une communauté particulièrement résistante », a indiqué Luca Alinovi, économiste principal à la FAO, pour expliquer pourquoi les TPO avaient été choisis pour la conception de l’outil.



Le Bureau central palestinien des statistiques fournit également « des quantités incroyables de données ; il mène au moins deux ou trois enquêtes par an, contrairement à la plupart des pays », a ajouté M. Alinovi, ce qui a contribué à affiner l’outil d’analyse.



En termes humanitaires, la résistance est la « mesure de la capacité d’un système à supporter les stress et les chocs dans un monde incertain » ; ce concept vient à peine de commencer à être appliqué dans le domaine de la sécurité alimentaire, selon un article de M. Alinovi et ses collaborateurs dans le cadre du projet.



« L’idée, c’est que ce concept pourrait compléter la méthode des systèmes d’alerte précoce (EWS). Les EWS visent à prévoir les crises, tandis que le cadre de résistance vise à évaluer l’état de santé actuel d’un système d’alimentation et, par là même, sa capacité à supporter les chocs, si ceux-ci devaient se produire », pouvait-on lire dans l’article.



Les données sont recueillies et classées dans les cinq catégories prévues dans le cadre conceptuel de l’outil : les filets de sécurité sociaux actuels, l’accès aux services publics, les biens, les revenus et l’accès aux vivres, la capacité d’adaptation des ménages et la stabilité de l’approvisionnement alimentaire.



Les données sont ensuite converties en variables numériques, qui permettent de déterminer le degré de résistance sur une échelle logarithmique.



« Le degré de résistance ainsi calculé permet de déterminer le type d’interventions nécessaires en cas de pénuries alimentaires graves (subventions ou aide alimentaire) dans le pays concerné », a indiqué M. Alinovi. « Cela permet également de concevoir des interventions humanitaires à long terme ».



La FAO prévoit de se servir de cet outil au Kenya et peut-être au Soudan au cours des prochains mois.



jk/he/nh/ail


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Right now, we’re working with contributors on the ground in Ukraine and in neighbouring countries to tell the stories of people enduring and responding to a rapidly evolving humanitarian crisis.

We’re documenting the threats to humanitarian response in the country and providing a platform for those bearing the brunt of the invasion. Our goal is to bring you the truth at a time when disinformation is rampant. 

But while much of the world’s focus may be on Ukraine, we are continuing our reporting on myriad other humanitarian disasters – from Haiti to the Sahel to Afghanistan to Myanmar. We’ve been covering humanitarian crises for more than 25 years, and our journalism has always been free, accessible for all, and – most importantly – balanced. 

You can support our journalism from just $5 a month, and every contribution will go towards our mission. 

Support The New Humanitarian today.

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join