The New Humanitarian Annual Report 2021

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. West Africa
  4. Sierra Leone

Le Pam distribue de la nourriture dans les centres de santé et aux sidéens

Map of Central African Republic (CAR)
Plusieurs cas de vandalisme et de vols à main armés se sont signalés à Bangui depuis le 15 mars, suite au coup d'Etat commandité par François Bozizé , un ancien chef d’état-major, qui a renversé le Président Ange-Félix Patassé (IRIN )

Les malades atteints par le virus du SIDA/VIH ainsi que les centres nutritionnels et de santé en République Centrafricaine ont commencé à recevoir une assistance du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM), a annoncé mardi un responsable de l'organisation à IRIN.

La distribution de nourriture a commencé vendredi dernier, a affirmé David Bulman, le représentant du PAM dans le pays. Plusieurs centres ont bénéficié de cette assistance parmi lesquels, les établissements de santé de Bangui, la capitale, celui de Bouar à 454 km au Nord-Ouest de Bangui, celui de Bambari à 385 km au Nord-Est et celui de la province de Lobaye dans le Sud-Ouest. L'aide apportée a, également, bénéficié aux centres qui s'occupent des nourrices et des femmes enceintes ainsi qu'aux nouveau-nés ayant des problèmes nutritionnels.

L'aide alimentaire comprend de la farine de maïs, de la farine de blé et de soja, de l'huile, du sucre et du sel. Au moins 11.000 personnes profiteront de ces produits jusqu'au mois de novembre. Une nouvelle distribution sera, à ce moment là, organisée.

"Chaque centre recevra environ cinq tonnes", a affirmé David Bulman.

Cette opération est la première distribution à grande échelle réalisée dans le pays, depuis le coup d'état qui a amené François Bozize au pouvoir le 15 mars 2003. A l'époque, 1.800 tonnes de nourriture avaient été pillées dans les entrepôts du PAM à Bangui. L'agence onusienne avait, alors, suspendu les distributions de nourriture dans le pays jusqu'au mois de juillet, le temps de trouver un entrepôt plus sûr dans la ville. Depuis lors, des camions, en provenance du Cameroun, transportant de la nourriture, affluent à Bangui.

David Bulman a rajouté que la distribution aux écoles devrait commencer samedi prochain, avec les établissements scolaires de Bossangoa, à 305 km au Nord de Bangui. Le représentant du PAM a, par ailleurs, précisé que le Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés (UNHCR) et le gouvernement réfléchissaient à la manière d'organiser la distribution de nourriture dans les semaines à venir pour les réfugiés revenus dans le pays. En juin, le HCR avait rapatrié plus de 2.000 Centrafricains réfugiés de la République Démocratique du Congo, le pays voisin. Ces personnes recevront des rations pour trois mois, a déclaré David Bulman.


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Right now, we’re working with contributors on the ground in Ukraine and in neighbouring countries to tell the stories of people enduring and responding to a rapidly evolving humanitarian crisis.

We’re documenting the threats to humanitarian response in the country and providing a platform for those bearing the brunt of the invasion. Our goal is to bring you the truth at a time when disinformation is rampant. 

But while much of the world’s focus may be on Ukraine, we are continuing our reporting on myriad other humanitarian disasters – from Haiti to the Sahel to Afghanistan to Myanmar. We’ve been covering humanitarian crises for more than 25 years, and our journalism has always been free, accessible for all, and – most importantly – balanced. 

You can support our journalism from just $5 a month, and every contribution will go towards our mission. 

Support The New Humanitarian today.

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join