1. Accueil
  2. Afrique
  3. West Africa
  4. Sierra Leone

L'UNICEF lance une campagne pour scolariser davantage de filles

[Afghanistan] Carol Bellamy, UNICEF Executive Director.
UNICEF executive director, Carol Bellamy (David Swanson/IRIN)

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a lancé une campagne mardi pour scolariser davantage de filles dans l'enseignement primaire en Afrique centrale et de l'Ouest.

" Les espoirs que nous entretenions d'améliorer l'éducation dans cette partie de l'Afrique ont été réduits à néant par un ensemble dévastateur de problèmes économiques et sociaux, aggravés par des conflits internes dans plusieurs pays'', a déclaré la Directrice générale de l'UNICEF, Mme Carol Bellamy. 'll en va de même, par conséquent, pour les espoirs que nous avions pour le développement durable. En axant nos efforts sur l'éducation des filles, on peut ranimer ces espoirs", a-t-elle ajouté.

Mme Bellamy s'est rendue à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, pour donner le coup d'envoi de l'initiative et pour assister à un atelier de trois jours sur les inégalités entre les sexes dans l'éducation, financé par l'UNICEF et par la Banque mondiale.

Les huit pays de la région ciblés par l'UNICEF - Nigeria, République démocratique du Congo (RDC), République centrafricaine, Tchad, Burkina Faso, Mali, Bénin et Guinée - ont tous de faibles taux de scolarisation des filles à l'école primaire.

Au Burkina Faso, par exemple, seulement 28 pour cent des filles bénéficient d'un enseignement primaire, contre 41 pour cent des garçons.

Au Bénin, qui dispose d'un système éducatif plus avancé, 57 pour cent des filles fréquentent l'école, mais ce taux reste bien inférieur à celui de 82 pour cent pour ce qui est des garçons.

Au Nigeria et en RDC, la disparité entre les sexes est plus réduite mais seul le tiers des enfants est scolarisé. L'UNICEF rappelle que dans les deux pays, plus d'un million de filles ne reçoivent aucun type d'enseignement.

L'Organisation a lancé une initiative mondiale appelée "25 d'ici 2005" visant à accélérer la scolarisation de beaucoup plus de filles dans 25 pays dans les deux prochaines années, et à atteindre la parité entre les sexes dans l'enseignement. Treize des pays concernés se trouvent en Afrique.

L'UNICEF a souligné que les femmes éduquées ont de meilleures chances de se protéger contre le VIH/SIDA et autres maladies, elles ont des grossesses plus faciles, leurs enfants sont en meilleure santé et elles enverront à leur tour leurs enfants à l'école.

L'Organisation a affirmé que dans les vingt-cinq pays ciblés, l'éducation des filles était en "situation critique" et qu'une ''aide urgente'' serait nécessaire pour atteindre l'objectif de la parité entre les sexes dans l'enseignement primaire et secondaire.



This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Right now, we’re working with contributors on the ground in Ukraine and in neighbouring countries to tell the stories of people enduring and responding to a rapidly evolving humanitarian crisis.

We’re documenting the threats to humanitarian response in the country and providing a platform for those bearing the brunt of the invasion. Our goal is to bring you the truth at a time when disinformation is rampant. 

But while much of the world’s focus may be on Ukraine, we are continuing our reporting on myriad other humanitarian disasters – from Haiti to the Sahel to Afghanistan to Myanmar. We’ve been covering humanitarian crises for more than 25 years, and our journalism has always been free, accessible for all, and – most importantly – balanced. 

You can support our journalism from just $5 a month, and every contribution will go towards our mission. 

Support The New Humanitarian today.

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join