1. Accueil
  2. Afrique
  3. West Africa
  4. Cameroun

L'ONU propose de renforcer la protection des réfugiés

Le Conseil de sécurité de l'ONU a proposé l'établissement de canaux de communication qui permettraient aux réfugiés et aux personnes déplacées à l'intérieur de déposer des plaintes pour abus sexuels commis par le personnel de l'ONU et des organisations partenaires.

Les détails de la proposition seront présentés durant une réunion du Conseil, le 15 mars, sur la protection des civils dans les conflits armés.

A travers les canaux de communication, les enfants réfugiés et déplacés à l'intérieur seront en mesure de présenter de telles plaintes aux hauts fonctionnaires - ce qu'il n'ont pas pu faire jusqu'à maintenant car il n'y avait aucun mécanisme en place.

L'information sur les canaux, a rapporté l'ONU lundi, figureront dans des documents esquissant les règles à suivre durant la rédaction des mandats des opérations de maintien de la paix.

Un rapport paru il y a une semaine accusait le personnel local et de l'ONU chargé de la protection des réfugiés et des déplacés à l'intérieur en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone d'exploitation sexuelle des mineurs. Qualifié de troublant par le Secrétaire-Général de l'ONU, Kofi Annan, le rapport a été publié par le Haut Commissariat des Nations pour les réfugiés (HCR) et par l'ONG britannique Save the children, à la suite d'une enquête en 2001.

D'autre part, le HCR a annoncé ce mardi que le Commissaire adjoint pour les réfugiés, Kamel Morjane, doit arriver à Conakry, Guinée, pour une visite de quatre jours « visant à vérifier sur place les efforts planifiés ou en cours en vue de renforcer la protection des enfants dans les camps de réfugiés dans la région ». Il devra aussi se rendre en Sierra Leone vendredi.



This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Help make quality journalism about crises possible

The New Humanitarian is an independent, non-profit newsroom founded in 1995. We deliver quality, reliable journalism about crises and big issues impacting the world today. Our reporting on humanitarian aid has uncovered sex scandals, scams, data breaches, corruption, and much more.

 

Our readers trust us to hold power in the multi-billion-dollar aid sector accountable and to amplify the voices of those impacted by crises. We’re on the ground, reporting from the front lines, to bring you the inside story. 

 

We keep our journalism free – no paywalls – thanks to the support of donors and readers like you who believe we need more independent journalism in the world. Your contribution means we can continue delivering award-winning journalism about crises. Become a member of The New Humanitarian today

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join