1. Accueil
  2. Afrique
  3. Afrique de l'Est
  4. République démocratique du Congo

Le PAM envoie par avion une aide alimentaire d'urgence à Kindu

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a lancé une
opération d'urgence au cours de laquelle des denrées alimentaires seront transportées par avion et distribuées à 6 750 habitants de Kindu, capitale de la province de Maniema, à l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé l'agence onusienne ce vendredi.

Au cours de cette opération, financée par le gouvernement américain, le PAM
prévoit de livrer plus de 200 tonnes de secours alimentaires. C'est la
première fois que le PAM intervient pour aider les personnes déplacées à
Kindu, localité où la sécurité alimentaire précaire est source de grave préoccupation pour les organisations humanitaires.

Le PAM a indiqué que la poursuite quasi-ininterrompue des combats à l'est de la RDC a détruit une grande partie de l'infrastructure de la région, laissant de vastes zones totalement inaccessibles. Le transport aérien, bien que coûteux, constitue le seul moyen possible pour distribuer de la nourriture aux personnes déplacées.

Le PAM a indiqué que les taux de malnutrition sont très élevés dans la
région, car la population - des exploitants agricoles pour la plupart - n'ont pu accéder à leurs champs pendant près de trois années. L'agence aajouté qu'au lendemain du retrait des troupes rwandaises de la région, leshabitants de la province de Maniema sont sortis de leur cachette dans laforêt pour gagner Kindu mais n'y ont trouvé aucune nourriture.

Le PAM a fait savoir que son partenaire opérationnel à Kindu, l'ONG
britannique Merlin, a également prévu de transporter par avion 179,4 tonnes
de nourriture pour couvrir pendant trois mois les besoins de plus de 5 000 enfants souffrant de malnutrition, femmes enceintes et mères allaitantes dans les centres thérapeutiques et d'alimentation d'appoint que l'organisation prévoit d'ouvrir.

Cette opération de transport aérien spécial sur Kindu est la seconde de la
sorte conduite par le PAM, depuis le début de cette année, pour livrer des
denrées alimentaires aux personnes déplacées à l'est de la RDC. Une première opération, d'une durée d'un mois, a été mise sur pied le 12 février pour transporter par avion 892 tonnes de nourriture aux personnes déplacées
vivant dans la ville de Bunia à l'est de la RDC. Grâce à cette opération,
plus de 107 000 déplacés, en grande partie des femmes et des enfants, ont
reçu une aide alimentaire d'urgence du PAM contenant de la farine de maïs,
des légumineuses, des haricots et de l'huile végétale.

Le PAM a indiqué qu'il vise actuellement environ 1,5 million de déplacés sur l'ensemble de la RDC, des personnes dont les conditions de vie et le statut nutritionnel sont extrêmement précaires. Le PAM prépare une nouvelle opération qui consistera à transporter, toujours par avion, environ 102 tonnes de nourriture à Kasongo et ses environs au sud-est de la RDC.

Néanmoins, il reste encore en RDC un grand nombre de personnes vivant dans
des zones inaccessibles en raison de l'insécurité qui prévaut dans le pays,
a prévenu le PAM, ajoutant qu'il va tenter d'obtenir un supplément de
ressources en vue de venir en aide à ces personnes le moment venu, lorsqu'il sera possible de les atteindre et de les identifier.


This article was produced by IRIN News while it was part of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs. Please send queries on copyright or liability to the UN. For more information: https://shop.un.org/rights-permissions

Partager cet article
Participez à la discussion

Right now, we’re working with contributors on the ground in Ukraine and in neighbouring countries to tell the stories of people enduring and responding to a rapidly evolving humanitarian crisis.

We’re documenting the threats to humanitarian response in the country and providing a platform for those bearing the brunt of the invasion. Our goal is to bring you the truth at a time when disinformation is rampant. 

But while much of the world’s focus may be on Ukraine, we are continuing our reporting on myriad other humanitarian disasters – from Haiti to the Sahel to Afghanistan to Myanmar. We’ve been covering humanitarian crises for more than 25 years, and our journalism has always been free, accessible for all, and – most importantly – balanced. 

You can support our journalism from just $5 a month, and every contribution will go towards our mission. 

Support The New Humanitarian today.

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join