1. Accueil
  2. Monde

Maroc : Loin des regards, la ligne de front de la crise des migrants

Migrant men on mount Gourougou overlooking Spanish Melilla
(Fadel Senna/IRIN)

Le Maroc est devenu un véritable goulet d’étranglement pour les migrants d’Afrique subsaharienne qui cherchent à se rendre en Europe, arrêtés dans leur élan par les gouvernements marocain et espagnol qui travaillent main dans la main pour stopper le flux des migrants à travers la Méditerranée.
 
Des milliers de migrants en situation irrégulière n’ont pas pu ou pas voulu profiter du processus de « régularisation » offert de manière limitée par l’État marocain sous la forme de près de 18 000 permis de séjour d’un an.

Ils jouent maintenant au chat et à la souris avec la police dans les montagnes du Rif, au nord du pays, qui surplombent l’enclave espagnole de Melilla.

Leur objectif est d’atteindre cette ville portuaire pour, de là, se rendre sur le continent européen.
 
Mais les obstacles sont nombreux. Il est presque impossible d’éviter les gardes-frontière marocains, de franchir les trois séries de clôtures de sécurité et les barbelés, d’esquiver les détecteurs de mouvements et les caméras de sécurité et d’échapper à la Guardia Civil espagnole. La location d’un bateau pour traverser le Détroit de Gibraltar coûte quant à elle très cher et les chances de réussite sont tout aussi minces.

Les migrants restent donc coincés là. IRIN a réalisé un reportage multimédia en interrogeant les hommes et les femmes terrés dans les montagnes sur ce qui les a incités à entreprendre ce périple, sur la tragédie des années perdues à tenter en vain d’atteindre l’Europe et sur les raisons pour lesquelles la plupart d’entre eux ne peuvent pas faire marche arrière.

Voir notre reportage : Loin des regards

Partager cet article
Participez à la discussion

Help make quality journalism about crises possible

The New Humanitarian is an independent, non-profit newsroom founded in 1995. We deliver quality, reliable journalism about crises and big issues impacting the world today. Our reporting on humanitarian aid has uncovered sex scandals, scams, data breaches, corruption, and much more.

 

Our readers trust us to hold power in the multi-billion-dollar aid sector accountable and to amplify the voices of those impacted by crises. We’re on the ground, reporting from the front lines, to bring you the inside story. 

 

We keep our journalism free – no paywalls – thanks to the support of donors and readers like you who believe we need more independent journalism in the world. Your contribution means we can continue delivering award-winning journalism about crises. Become a member of The New Humanitarian today

Become a member of The New Humanitarian

Support our journalism and become more involved in our community. Help us deliver informative, accessible, independent journalism that you can trust and provides accountability to the millions of people affected by crises worldwide.

Join