Photoreportage : Sur la route des migrants en Serbie

Depuis 20 ans, la Serbie accueille des réfugiés de Croatie et de Bosnie, mais le pays n’était pas préparé à l’arrivée des centaines de nouveaux demandeurs d’asile qui entrent chaque jour sur son territoire depuis quelques mois, provenant majoritairement de Syrie, d’Afghanistan et de Somalie.

La plupart sont passés par la Macédoine ou la Bulgarie et passent quelques nuits à Belgrade, la capitale, avant de se diriger vers Subotica, plus au nord, dernière ville Serbe avant la frontière hongroise. 

Jusque récemment, ils traversaient la frontière relativement facilement, mais sous la pression de l’Union européenne, la Serbie et la Hongrie ont renforcé les patrouilles de police et une grande partie des migrants est maintenant interceptée et renvoyée à Belgrade, où les centres d’accueil pour demandeurs d’asile sont surchargés.

Selon un rapport publié le 15 avril par Human Rights Watch, de nombreux migrants ont été victimes de mauvais traitements, d’extorsion et de renvoi sans formalités par la police serbe. 

Cliquez ici pour lire le photoreportage d’IRIN, deuxième volet d’une série qui suit les demandeurs d’asile et autres migrants le long de l’itinéraire de l’ouest des Balkans, qui est aujourd’hui la troisième route la plus empruntée pour atteindre l’Union européenne.

 

ks-ld/amz