Fermeture des frontières et températures glaciales : dur hiver pour les réfugiés

Les réfugiés et les migrants qui tentent de traverser le petit village d’Idomeni, près de la frontière greco-macédonienne, pâtissent de l’adoption de politiques frontalières toujours plus restrictives par les pays situés plus au nord. Ce week-end, des milliers de personnes ont dû dormir dehors, par moins huit degrés Celsius, tandis que la Macédoine n’autorisait l’entrée qu’à un petit nombre de réfugiés pendant quelques heures par jour.

Lire l’article.