Plus de contributions via les Nations Unies – Envoyé spécial de l’ONU

Le 23 janvier, Abdul Aziz Muhammad Arrukban, envoyé humanitaire spécial de Ban Ki-moon, le Secrétaire général des Nations Unies, a appelé les pays du Golfe à continuer de faire parvenir aux agences des Nations Unies leur contribution substantielle en faveur du peuple palestinien.

M. Arrukban s’exprimait par le biais d’IRIN, au lendemain de l’appel collectif, lancé par 12 agences des Nations Unies et 28 organisations non-gouvernementales (ONG), pour recueillir 461,9 millions de dollars américains, destinés à couvrir les besoins humanitaires de base des Palestiniens pendant l’année 2008. 

[Lire la version en arabe de cet article]

Cet appel consolidé représente la demande d’aide humanitaire d’urgence la plus importante jamais émise dans les Territoires palestiniens occupés (TPO), et la troisième plus importante au monde pour l’année 2008, après le Soudan, et la République démocratique du Congo.

Dans sa déclaration, M. Arrukban a dit avoir compris que les bailleurs de fonds (le gouvernement et les particuliers) des Emirats arabes unis (EAU) avaient exprimé « un vif intérêt à soutenir les réfugiés [palestiniens] en versant leur contribution à l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) ». Cette déclaration vient s’ajouter à l’annonce, la semaine dernière, d’un don de neuf millions de dollars versés par les EAU à trois agences des Nations Unies.

Les EAU sont, de tout temps, un important contributeur à l’aide humanitaire d’urgence en faveur des régions frappées par les conflits et les catastrophes naturelles.

« Au cours des derniers jours, on a assisté à l’aggravation d’une situation humanitaire déjà précaire dans Gaza. La pénurie chronique de carburant a paralysé le fonctionnement des infrastructures, notamment des hôpitaux et des réseaux de distribution d’eau et d’évacuation des eaux usées. Dans ces conditions, il est impératif que les organisations humanitaires continuent de porter assistance à la population de Gaza et que la communauté internationale les soutienne dans leurs efforts », a déclaré M. Arrukban.

ar/cb/ads/nh